21h. J’ai déjà enfanté de mon blog depuis une demi-heure qu’il me vient déjà des doutes. Je n’ai pas encore parlé de notre Président ! Nicolas 1er, président des riches et candidat du peuple… Ah, ça ira, ça ira,  Nicolas à la Lanterne, le peuple votant aura ta peau ! En attendant, dans les flashs info, le voir chahuté  dans les rues de Bayonne cela nous change des mensonges orchestrés sur BFM Télé ou autres. Le Roi descend dans la rue, le peuple rudoie le roi, le roi crie au complot, c’est de bon aloi. Le peuple n’a pas le sens de l’humour. Le candidat du peuple, c’était pour rire. Une formule, un stratagème pour garder le pouvoir. Je l’imagine devant ses conseillers : « ah, je suis génial ! Le candidat du peuple ! Fallait oser, j’ose tout car le peuple est tellement con, il gobe tout, déjà en 2007 … » La campagne vient de tourner à gauche. Sarko, tout révolté, vient de prendre une petite partie du peuple en pleine poire. L’arroseur arrosé ….